Un peu d'histoire Version-imprimable
Les Civam sont nés dans la mouvance de l'éducation populaire, de la rencontre de deux mouvements (l'Association Nationale des Maîtres et Maîtresses Agricoles et des Amicales Laïques), autour des centres d'enseignement pour l'organisation en commun de journées d'informations agricoles.

La fin des années 50 marque le passage du conseil aux agriculteurs des services de l'État aux organismes professionnels agricoles. Les premiers Civam, alors appelés CIAM (Centre d'Information Agricoles et Ménagers), les Centres d'Etudes Techniques Agricoles et les Groupes de Vulgaristaion Agricole (constitués en association agricoles loi 1901à la fin de la seconde guerre mondiale) se sont multipliés après la loi sur la vulgarisation agricole de 1959. Un décret reconnait alors des "groupements d'agriculteurs librement constitués" comme structures de base de la vulgarisation agricole.

  • Années 60-70 : De la vulgarisation au développement
  • Années 80 : l'ouverture au rural, au bio, aux producteurs fermiers
  • Années 2000 : l'ouverture d'une demande plus forte

 
< Précédent   Suivant >